L’alarme de piscine est l’un des quatre dispositifs de sécurité obligatoires pour éviter les risques de noyade, notamment des plus jeunes.

Alarme de piscine : que dit la loi ?

L’alarme de piscine compte parmi les quatre équipements de sécurité obligatoires pour les piscines privées prévus par la loi. En tant que propriétaire d’une piscine privée à usage individuel ou collectif, la réglementation vous impose d’équiper votre piscine d’au moins un de ces systèmes de sécurité pour prévenir les risques de noyade. Si vous ne respectez pas cette obligation, vous encourrez notamment une amende de 45.000 €.

Alarme de piscine nostress

Alarme immersion ou alarme infrarouge

Il existe deux systèmes d’alarmes de piscines homologués. Les alarmes anti-immersion et les alarmes périmétriques infrarouges.

L’alarme de piscine à détection d’immersion fonctionne comme un sonar. Elle est conçue pour détecter l’immersion d’un enfant de moins de 5 ans. Si votre progéniture pénètre dans la piscine ou chute accidentellement dans l’eau, l’alarme immersion déclenchera un fort signal sonore pour vous avertir du risque de noyade.

L’alarme de piscine périmétrique se compose de plusieurs bornes infrarouges installées tout autour du bassin. Si l’enfant s’approche trop près du bord et qu’il franchit le périmètre de sécurité autour de la piscine, là encore, l’alarme le détecte et se met à sonner pour vous avertir du danger.

Votre alarme de piscine est-elle conforme ?

D’après la loi, l’installateur de votre alarme de piscine a l’obligation de vous fournir un équipement conforme et de vous informer par écrit sur les caractéristiques, le fonctionnement et l’entretien de votre alarme, ainsi que sur les règles générales à observer pour garder vos enfants en sécurité.

Quel que soit le système d’alarme de piscine que vous choisissez (alarme immersion ou alarme infrarouge), veillez à ce qu’il soit conforme aux normes imposées par l’association française de normalisation (Afnor).

En cas de doute sur la conformité de votre alarme de piscine, vous pouvez faire appel à un contrôleur technique agréé, dont les coordonnées sont disponibles auprès de la direction départementale des territoires (DDT).

Attention : ne laissez jamais vos enfants sans surveillance à proximité d’une piscine.